L'Eté Sera Chaud

22/07/2009 15:06

Aïeeeeuu!Le site Non Fides, anarchistes engagés dans la lutte pour la liberté publie une chronologie de faits choisis et non exhaustifs

http://www.non-fides.fr/spip.php?article381

Santa Cruz (USA), 1er mai : Une grande agence Wells Fargo (investisseur dans les prisons pour etrangers) voit ses treize vitres défoncées, ainsi que la porte de verre.

Louvain (Belgique), 3 mai : deux combis de la police ferroviaire ont été incendiés à côté de la gare de Louvain en solidarité avec les incarcérés de Décembre 2008 en Grece.

Galice, 3 Mai : Des anarchistes ont saboté la catenaire de la ligne de chemin de fer Madrid-Vigo avec un câble de métal de plus de 3mm de diamètre lancé au-dessus de la caténaire et provoquant un court-circuit. En solidarité avec les prisonniers Amadeu Casellas et Antonio Porto Marin.

Barcelone, 4 Mai : Des engins de construction de l’entreprise ACS qui a participé à la construction de la prison de Brians ainsi que de nombreux commissariat ont été sabotées avec du sucre dans leur réservoir en solidarité avec Amadeu Casella.

Bruxelles, 13 mai : Une barrière de feu est dressée devant la prison de Saint-Gilles. Le ou les auteurs avaient aspergé de l’essence sur le sol sur une vingtaine de mètres de longueur, et y ont bouté le feu à partir d’une mèche artisanale. Un tag « Prison en feu » est inscrit sur la taule.

Athenes, 19 mai : Des attentats à l’engin explosif ont endommagé deux commissariats de police en construction dans une banlieue d’Athènes et de Salonique. Revendiqué par deux groupes anarchistes et dediés à Zoé (Chambery) et Mauricio Morales Duarte (Chili).

Paris, 19 mai : Le feu est bouté à l’institut Cervantes en solidarité avec Amadeu Casella et Joaquin garces, deux prisonniers anarchistes espagnols en lutte.

Lambesart (Nord), 20 mai : Des individus ont incendiés deux voitures de police sur le parking des ateliers techniques de la mairie de Lambersart, avenue de Verdun.

Gand (Belgique), 21 mai : Une voiture appartenant à l’entreprise ISS Cleaning Services (qui fournit des services de nettoyage aux prisons pour etrangers) et une voiture du groupe de presse Cordelia ont été incendiées.

Gand (Belgique), 22 mai : Des individus ont bouté le feu à la porte du commissariat de Meulestede à Gand vers 4h du matin. La porte a été entièrement détruite et il y a des dégâts dans le bâtiment dus à la suie et à la fumée.

Bruxelles, 22 mai : Depuis des semaines déjà, plusieurs concessionnaires automobiles ont été incendiés : Le site Mercedes situé chaussée de Louvain. Le showroom de la marque Fiat où trois véhicules exposés juste devant l’entrée ont été détruits par les flammes.

Mexico, 27 mai : Attaque incendiaire d’un bâtiment de la police revendiqué par « Commando d’Individus Libres, Dangereux, Sauvages et Incendiaires pour la Peste Noire (CILPSPN) » en solidarité avec Mauricio Maurales.

Barcelone, 27 mai : Vers 2.00 du matin une grue a été attaquée à la Meridiana, à hauteur du chantier de la ligne 9 du métro. Extrait du communiqué : « Nous en avons marre de votre ville de merde et de vos vitesses. Nous ne voulons pas continuer à courir pour aller nulle part. Mauri (ndr. Mauricio Morales) : le feu de cette nuit a brillé pour toi. Une accolade insurgée."

Athenes, 29 mai : incendie de distributeurs automatiques de billets de l’Eurobank, dans le secteur industriel de Marinopoulos. Revendiqué par « Commando Mauricio Morales Duarte. Chile 22-5-09 ».

Fontenay-aux-Roses, 30 mai : Une camionnette banalisée du PS a été incendiée vers 04H00, alors qu’elle était stationnée devant la mairie. Le feu a endommagé la partie avant du véhicule, et a incinéré des tracts électoraux.

Barcelone, 30 Mai : des anarchistes cagoulés ont coupés les rues Torrent de l’olla et Travessera de Gracia avec du mobilier urbain et ont ensuite mis le feu à ces barricades. Sur place ont été laissés une banderole et des tracts contre les prisons et en solidarité avec les prisonniers Amadeu Casellas et Joaquin Garcés. Extrait du communiqué : « Nous voulons dédier cette action à un autre compagnon anarchiste, Mauricio Morales, qui a infatigablement lutté contre ce monde de merde et ses prisons. Il est récemment mort à Santiago du Chili, alors qu’il posait un engin explosif contre une école de matons. »

Mexico, 31 Mai : Petite visite anarchiste d’une agence bancaire en solidarité avec Amadeu Casellas et Mauricio Morales : 6 cocktails Molotov ont été lancés à l’intérieur de l’agence, sur le distributeur et le panneau publicitaire.

Buenos-Aires, 31 Mai : Attaque avec une bombe artisanale d’un concessionnaire Chevrolet, détruisant une voiture et toutes les vitres. Revendiqué par « Cellules révolutionnaires. Brigade Andrea Salsedo » en solidarité avec le compagnon chilien Mauricio Morales.

Berlin, 2 juin : Une voiture brûlée chez un concessionnaire Renault du quartier de Tegel en solidarité avec « les anarcho-autonomes » francais.

Les Ullis, 3 juin : Des voitures brûlées, un distributeur pillé, la mairie caillassée etc. L’interpellation d’un jeune ayant viré au drame quelques jours plus tôt pourrait être la cause de ces affrontements.

Chili, 3 juin : Attaque avec des bombes de son d’un Institut Pédagogique n solidarité avec Mauricio.

Bruxelles, 4 juin : Le feu a été bouté à trois voitures appartenant à des membres du Corps Diplomatique stationnées avenue d’Andalousie, à Evere. Avec de simples bougies, positionnées sur l’un des pneus (celui proche du réservoir à essence, généralement arrière-droit).

Berlin, 6 juin : attaques incendiaires contre la maison d’un fonctionnaire de justice et les bureaux de l’association des matons. « Un salut de liberté à Mauricio Morales -aux autres, nada ! »

Grenoble, 8 juin : Le gymnase de "La Piste" 71 galerie de l’Arlequin dans le quartier de la Villeneuve a été en grande partie détruit par un incendie. Ce gymnase regroupait trois bureaux de vote et c’était jour d’élection.

La Rochelle, 15 juin : 118 vitres de sucettes et d’abribus JC Decaux (affichage publicitaire) ont été defoncées.

Bruxelles, 18 juin : Les vitres de l’office de l’emploi Actiris (ANPE) ont été brisées près de la gare du Midi à Bruxelles. Le tag ’Nique ton travail’ a été laissé sur place.

Barcelone, 19 juin : Vers 16h30, un local du PSOE [Parti socialiste espagnol] a été attaqué par des anarchistes dans le quartier de Sants-Montjuich. Les vitres de la porte ont été détruites, la façade a reçu de la peinture rouge, et l’entrée a pris feu.

Bilbao, 20 juin : une succursale bancaire s’est effondrée avec son distributeur de billets éventré à coups de marteau, différentes bouteilles de peinture et d’huile éclatant ses vitres et sa façade. En solidarité avec Joaquin Garcés.

Cauhtémoc (Mexique), 22 juin : Un engin incendiaire est placé sous une voiture de patrouille du PGR (parquet général de la république), la réduisant en cendres.

Apumanque (Chili), 22 juin : Pose d’une charge explosive contre la Banco Edwards-City Bank en solidarité avec Mauricio. L’engin était constitué d’une charge de 1 kilo d’explosifs activée par un système d’horlogerie qui activait à son tour une mèche à combustion lente pour éviter des accidents ou que quelqu’un soit touché. Le colis a été désamorcé par un gardien.

Valence, 22 juin : Occupation du siège du PSOE [Parti socialiste espagnol] en solidarité avec Amadeu Casellas et Joaquín Garcés, anarchistes espagnols incarcérés depuis 25 ans.

Barelone, 23 juin : Explosion en solidarité avec Mauricio d’un engin artisanal composé d’essence et d’aérosols de gaz propane actionné avec un retardateur contre la porte du Consulat du Chili à Barcelone, le brûlant partiellement.

Paris, 25 juin : Dans les 18e, 19e, 10e et 3e arrondissements, 16 voitures de bourges ont vues leurs pneus crevés en solidarité avec Ivan et Bruno en cavale, et avec Michael incarcéré de Chambery.

Rovereto (Italie), 28 juin : A deux reprises, des groupes d’anarchistes ont contraint des trains à un arrêt forcé dans les gares de Lavis et Mori, en tendant des câbles d’aciers sur les voies pour porter dommage à la base militaire de Mattarello.

Paris, 29 juin : Quelques jours avant La grande fête du Parti communiste parisien se déroulant Place des Fêtes (19e arrdt), cette dernière est recouverte de tags « CGT expulseurs ».

Santiago (Chili) 29 juin : Un engin explosif a explosé vers 22h30 contre la caserne de la Policía de Investigaciones (PDI), sur la commune de Ñuñoa à Santiago. Un communiqué dédie notamment l’attaque à Heriberto Salazar Bello et Mauricio Morales.

Grenoble, 1er juillet : Incendie d’un 4-4 Range Rover contre la façade d’une banque BNP en solidarité avec Zoé de Chambery et Mauricio du Chili. Revendiqué par « Commando démocratie = pyromanie »

Paris, 2 juillet : Toutes les surfaces vitrées du siège local de la CGT, rue de l’Aude (14e arrdt) sont entièrement défoncées. Un tag précise à côté « Expulseurs ».

Etampes (Essone), 3 juillet : Une quarantaine de personnes dévalisent un rayon d’hypermarché. Le pillage pourrait être lié à l’interpellation la veille de 6 employés du magasin, soupçonnés d’avoir laissé passer sans payer des complices avec des chariots de courses.

Paris, 6 juillet : Siege local de la CGT du XVIIe arrdt de Paris aspergé de peinture en réponse à l’expulsion par celle-ci des sans papiers de la bourse du travail. Deux tags laissés sur place : "CGT Collabos" et "CGT Sales flics". Revandiqué par "Des travailleurs de la nuit".

Paris, 6 juillet : Deux agences immobilières et une BNP défoncées dans le Marais en solidarité avec la clinique de Montreuil, le Garage à Lille et contre la CGT.

A paraitre dans Non Fides N°4.
 

—————

Précédent