Du fascisme a Guerlescin et ailleurs

09/06/2009 19:10

 Du fascisme à Guerlesquin et ailleurs

 

II y a quelques semaines l'hebdomadaire le Trégor faisait part de l'implantation dans le finistère, plus exactement à Guerlesquin d'un mouvement fasciste : les « Identitaires ».

Qu'ils avancent en promulguant la défense de la culture bretonne, de l'environnement, en ayant un discours pseudo gauchisant, les « Identitaires » ne trompent ni les antifascistes ni les libertaires averti-Es. Nous avons affaire à une énième manifestation du fascisme aux relents de nazisme. Qu'ils tentent de passer pour d'honorables pêcheurs à la ligne ou pour une amicale de boulistes propre sur elle, pour le groupe anarchiste « jes futuro » un fasciste reste un fasciste.

Les Identitaires se prononcent pour l'existence d'une civilisation européenne correpondant à un espace mythique indo-européen (ce dernier terme est à considérer d'abord dans une acceptation pseudo raciale plus que linguistique). D'un peuple mythique issu du Nord de l'Europe viendraient toutes les valeurs fondatrices civilisatrices. Cette « race européenne » se déclinerait en « patries charnelles », fondement d'un régionalisme « racialiste », réunies en « patries historiques » : les nations européennes au sein d'une civilisation européenne. Leur projet politique rejoint celui d'une certaine frange SS : une europe fédérale sur la base d'une civilisation indo européenne divisée en régions autonomes mais unies par les liens du sang. Leurs discours pseudo gauchisants anticapitalistes excluent l'entraide avec les travailleurs-se-s étranger-e-s et leurs descendantEs, ainsi que la lutte des classes. Leur anticapitalisme est de façade, l'histoire montre que le fascisme n'accède au pouvoir qu'avec l'aval du grand capital, de la bourgeoisie et souvent le plus légalement du monde grâce aux élections, ceci en pleine crise du capitalisme et en l'absence de dynamique révolutionnaire (comme actuellement). Pour le groupe « jes futuro » la démocratie parlementaire n'est donc pas un rempart contre le fascisme (union sacrée en 1914, pleins pouvoirs à Pétain en France...). Pour qui a enduré les injures racistes, sexistes, homophobes, les coups de bottes plombées, les « Identitaires » ne sont pas un détail mais restent pour l'instant un épiphénomène du système capitaliste et patriarcal actuel. Le fascisme se dilue tous les jours dans notre société : chasse aux travailleurs -se-s sans papiers, atteintes aux droits des femmes, attaques homophobes, religions et sectes ultra réactionnaire, lois liberticides, mise au pas et précarisation du prolétariat... Pour le groupe anarchiste « jes futuro », seul un mouvement de base authentiquement révolutionnaire anticapitaliste, pro-féministe, libertaire, anti parlementaire peut vaincre le fascisme.

Groupe anarchiste « jes futuro », mai 2009

http://groupeanarchistejesfuturo.over-blog.com/articles-blog.html

 

 

 
 
 
 

—————

Précédent